La non-mixité des établissements pénitentiaires et ses effets sur les conceptions de genre : une approche sociologique

Résumé : La prison est de nos jours, contrairement à la plupart des institutions comme l’école ou l’hôpital une des rares institutions mono-sexuées, avec des quartiers ou des établissements réservés à l’un ou l’autre sexe. Sous l’ancien régime, les détenus étaient mélangés quel que soit leur âge ou leur sexe et c’est au XIXème siècle que le processus de séparation a été entrepris. On cherchera d’abord à comprendre le double processus par lequel, tant du côté des personnels que du côté des détenus, un entre soi féminin se crée au sein des détentions féminines. La séparation des sexes contribue à produire des « organisations genrées », c’est-à-dire non neutres du point de vue des identités sexuées, s’appuyant sur des conceptions codifiées du masculin et du féminin, qu’elles contribuent ainsi à reproduire. Seront ainsi analysés les effets de la non mixité des prisons sur les structures carcérales. Si certaines spécificités comme l’existence de petits quartiers au sein de prisons d’hommes peuvent s’expliquer par la sous-représentation des femmes en prison, puisqu'elles représentent l'exception parmi une majorité masculine, d’autres sont liées aux stéréotypes genrés. On s’intéressera en particulier dans la dernière partie aux effets des conceptions de genre sur l'enfermement féminin à partit des formations, des activités ou du type de travail proposés aux femmes. L’enfermement n’est donc pas conçu de la même manière par l’administration qui gère les établissements pour femmes et pour hommes.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Paris Editions de la Sorbonne. Enfermements III. Le genre enfermé. Hommes et femmes en milieux clos (XIIIe-XXe siècle), , 2017
Liste complète des métadonnées


https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01521424
Contributeur : Corinne Rostaing <>
Soumis le : jeudi 11 mai 2017 - 17:10:42
Dernière modification le : mercredi 17 mai 2017 - 01:09:15

Fichier

ROSTAING-Enfermement et genre-...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01521424, version 1

Citation

Corinne Rostaing. La non-mixité des établissements pénitentiaires et ses effets sur les conceptions de genre : une approche sociologique. Paris Editions de la Sorbonne. Enfermements III. Le genre enfermé. Hommes et femmes en milieux clos (XIIIe-XXe siècle), , 2017. <halshs-01521424>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

90

Téléchargements du document

76