Sur l’accord du participe passé chez Racine et Molière : grammaire et versification

Résumé : Dans le présent article, j'étudie la façon dont le texte de Racine et celui de Molière sont modernisés dans des publications récentes. La syntaxe actuelle impose l'accord ou le non-accord du participe passé auxilié par avoir selon l'entourage, mais quand on veut satisfaire à ses exigences, on oublie parfois que les auteurs étaient contraints de choisir telle ou telle forme d'un participe pour se conformer aux règles de la versification. C'est un point qui n'est pas toujours souligné par les grammairiens et les éditeurs de textes.
Type de document :
Article dans une revue
FRACAS, Groupe de recherche sur la langue et la littérature françaises du centre et d'ailleurs (Tokyo), 2017, 58, pp.1-10
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [9 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01514345
Contributeur : Takeshi Matsumura <>
Soumis le : mercredi 26 avril 2017 - 09:49:15
Dernière modification le : samedi 29 avril 2017 - 01:02:33
Document(s) archivé(s) le : jeudi 27 juillet 2017 - 12:28:17

Fichier

FRACAS 58 (26 04 2017).pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01514345, version 1

Collections

Citation

Takeshi Matsumura. Sur l’accord du participe passé chez Racine et Molière : grammaire et versification. FRACAS, Groupe de recherche sur la langue et la littérature françaises du centre et d'ailleurs (Tokyo), 2017, 58, pp.1-10. 〈halshs-01514345〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

93

Téléchargements du document

69