Facilitation Versus contrainte. Le paradoxe de la mobilité des migrants défunts

Résumé : Alors que la mobilité des vivants est de plus en plus contrainte – par les politiques nationales et supranationales – quand ces vivants sont originaires de pays pauvres, quand ils sont malades ou marginaux, la mobilité des défunts – sous ses différentes formes – l’est beaucoup moins. Certains Etats d’origine, de transit et d’arrivée auraient tendance à la faciliter ou à être indifférent à ce type de mobilité. Bien qu’elle soit régulée par des règlements sanitaires et administratifs nationaux et internationaux qui peuvent la ralentir, ils l’empêchent rarement. Dans cette communication, je m’interroge donc sur un double paradoxe : d’une part, celui de la facilitation des mobilités des migrants morts face à l’empêchement de celles des migrants vivants ; d’autre part, le paradoxe entre l’accentuation d’une représentation des personnes comme étant mobiles (que l’utilisation généralisée du terme « migrant » par les acteurs sociaux, au lieu de « immigré » ou « émigré », semble indiquer) et la réalité de cette mobilité.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01509111
Contributor : Françoise Lestage <>
Submitted on : Saturday, April 15, 2017 - 11:21:46 PM
Last modification on : Friday, August 16, 2019 - 3:18:01 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01509111, version 1

Citation

Françoise Lestage. Facilitation Versus contrainte. Le paradoxe de la mobilité des migrants défunts. Mobilités et Morts. Connecter des savoirs et des pratiques pour faire avancer les connaissances , Université du Québec à Montréal, Nov 2016, MONTREAL, Canada. ⟨halshs-01509111⟩

Share

Metrics

Record views

128