Mutations et transferts : l'apparition des glaçures dans le Midi méditerranéen

Résumé : En Provence et Languedoc, l’apparition de la glaçure est associée traditionnellement au mode de cuisson. Ces mutations techniques sont observées dans les centres potiers du Var et de la région d’Uzès au milieu du XIIIe siècle. La découverte d’un atelier urbain à Marseille précise l’introduction du vernis plombifère et de l’émail stannifère au tout début du XIIIe s. Les structures de production comme les formes élaborées, révèlent une transmission de savoir-faire, importée de Méditerranée. En Languedoc, la présence simultanée de ces deux techniques est aussi observée à Montpellier dans des contextes du XIIIe s. Cette même ambiance stylistique suggère une circulation des hommes et des modèles en l’absence de sources écrites. On observe globalement la corrélation pâte réfractaire/glaçure plombifère, pâte calcaire/émail, ainsi que l’absence d’engobe, au sein des centres de production du Bas Rhône au XIIIe comme au XIVe siècle.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01508688
Contributor : Lucy Vallauri <>
Submitted on : Wednesday, April 19, 2017 - 11:24:12 AM
Last modification on : Wednesday, July 10, 2019 - 7:08:03 AM
Long-term archiving on : Thursday, July 20, 2017 - 12:11:53 PM

File

AIXLV R.pdf
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01508688, version 1

Collections

Citation

Lucy Vallauri, Marie Leenhardt. Mutations et transferts : l'apparition des glaçures dans le Midi méditerranéen. La Céramique médiévale en Méditerranée : actes du VIe Congrès de l'AIECM2, Aix-en-Provence (13-18 novembre 1995), Laboratoire d'Archéologie Médiévale Méditerranéenne; AIECM2, Nov 1995, Aix-en-Provence, France. pp.479-486. ⟨halshs-01508688⟩

Share

Metrics

Record views

111

Files downloads

256