Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Les descripteurs sensoriels en traduction : quel degré d’équivalence cognitive ? Etude de cas français-allemand

Résumé : [Problématique] La plupart des langues indo-européennes sont reconnues comme étant relativement pauvres en lexique sensoriel propre. Ce faisant, les descripteurs utilisés en discours spécialisé (analyse sensorielle essentiellement) sont des mots de la langue dite « commune » ayant traversé un processus de terminologisation reflété par l’existence d’une définition faisant l’objet d’un consensus chez les experts. Si dans les terminologies de la machine-outil et des sciences de l’ingénieur, les correspondances terme à terme entre langues ne posent guère de problèmes méthodologiques, il n’en est pas de même dans le domaine visé ici. Compte tenu de la conjonction, pour ces termes, de composantes de sens subjective, hédonique/émotionnelle et culturelle – en plus de la dénomination technique – la question de l’équivalence se pose de manière cruciale. C’est elle qui sera au centre de la communication pour le couple de langue français-allemand, largement ignoré par la recherche sur la question qui travaille essentiellement à partir de l’anglais lingua franca.[Corpus] L’étude de cas proposée ici repose sur un corpus comparable de dégustation de vins produites par des experts (vignerons, cavistes) dans chacune des deux langues, enregistrées, transcrites et annotées syntaxiquement et sémantiquement. Chaque vin fait l’objet d’une présentation puis d’une description sensorielle aux trois niveaux classiques visuel, olfactif et gustatif.[Discussion] Il s’agira de mettre en regard les descripteurs nominaux et adjectivaux utilisés pour visualiser la structuration des champs concernés dans chacune des deux langues. On défendra l’idée que l’approche sur corpus comparables permet de dessiner une carte conceptuelle du domaine visé permettant un premier appariement des termes hors de toute interférence de traduction. Complétée par une phase de vérification empirique avec stimulus, elle doit aboutir à des équivalences terminologiques cognitivement validées.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01508530
Contributor : Laurent Gautier <>
Submitted on : Tuesday, April 18, 2017 - 2:01:49 PM
Last modification on : Friday, July 19, 2019 - 9:22:17 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01508530, version 1

Collections

Citation

Laurent Gautier, Matthieu Bach. Les descripteurs sensoriels en traduction : quel degré d’équivalence cognitive ? Etude de cas français-allemand. Congrès Mondial de Traductologie (CMT2017), Université Paris Ouest - Nanterre, Apr 2017, Nanterre, France. ⟨halshs-01508530⟩

Share

Metrics

Record views

399

Files downloads

68