Autour des travaux d’Anne-Françoise Schmid : le potentiel scientifique d’un courant épistémologique

Résumé : Comment traiter l’incompréhension entre les disciplines scientifiques ? Cet article fournit une réponse à cette question à travers des travaux d’Anne-Françoise Schmid qui ont fait l’objet d’une conférence « La philosophie générique au cœur des sciences contemporaines », organisée le 23 septembre 2014 à Mines ParisTech, et en faisant dialoguer les contributions lors de cette conférence avec un texte d’Einstein sur la théorie de la relativité. Il aboutit à la proposition d’une « topographie » de l’espace générique d’A.-F. Schmid à quatre dimensions (« profondeur disciplinaire », « largeur épistémologique », « mise en rapport disciplinaire » et « conceptualisation épistémologique ») en y plaçant les concepts proposés par l’épistémologie générique (l’« intimité collective », le « critère de Poincaré », la « matrice dynamique » et l’« objet intégratif »).
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01497908
Contributor : Paris Chrysos <>
Submitted on : Wednesday, March 29, 2017 - 2:51:10 PM
Last modification on : Wednesday, November 29, 2017 - 3:59:07 PM

Links full text

Identifiers

Collections

Citation

Paris Chrysos. Autour des travaux d’Anne-Françoise Schmid : le potentiel scientifique d’un courant épistémologique. Natures Sciences Sociétés, EDP Sciences, 2016, 24 (3), pp.251-260. ⟨10.1051/nss/2016028 ⟩. ⟨halshs-01497908⟩

Share

Metrics

Record views

135