Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Financer le vieillissement en institution par le patrimoine en milieu modeste

Résumé : Actuellement, 80 % des retraités français résidant en institution ne peuvent pas payer leur séjour de longue durée avec leurs seuls revenus. Par ailleurs, beaucoup de retraités français du même âge sont propriétaires de leur résidence principale. Il s’agit ici d’interroger le devenir de ce patrimoine suite à l’entrée en institution et, plus précisément, de comprendre la manière dont il est utilisé pour compléter le financement de l’hébergement en institution. À partir d’une enquête par entretiens menée auprès de résidents issus des classes populaires et de leur entourage familial, l’article constate que presque tous ceux qui étaient propriétaires ont vendu leur maison dans les deux ans suivant l’entrée en institution. Il en analyse les raisons et les modalités du point de vue des personnes âgées et de leurs proches, montrant que la décision de vendre est prise en relation directe avec la nécessité de trouver un complément de financement pour payer l’hébergement. Cependant, c’est bien dans une optique de protection des descendants et de leurs espoirs d’ascension sociale qu’une large majorité d’enquêtés privilégie la non-sollicitation de l’obligation alimentaire, plutôt que la préservation du patrimoine en vue de sa transmission.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01494774
Contributor : Solène Billaud <>
Submitted on : Friday, March 24, 2017 - 12:04:03 AM
Last modification on : Thursday, July 1, 2021 - 5:32:37 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01494774, version 1

Collections

Citation

Solène Billaud. Financer le vieillissement en institution par le patrimoine en milieu modeste. Retraite et société, Caisse nationale d'assurance vieillesse (CNAV) / La Documentation Française, 2012, pp.105-125. ⟨halshs-01494774⟩

Share

Metrics

Record views

176