Perceptions et actions des États-Unis face à Daech

Résumé : Si l’intervention anglo-américaine en Irak en 2003 constitue assurément l’une des causes de la naissance de l’organisation de l’État islamique (Daech) ou de ses prédécesseurs dès 2005, il serait erroné d’aborder celle-ci de manière simpliste en oubliant la révolte syrienne avortée en 2011. Dès lors, il est illusoire de penser que cette dernière ne traduit qu’un bras de fer entre Daech et les États-Unis d’Amérique. Cet article analyse les termes du problème en s’intéressant à deux objets principaux mais non exclusifs : tout d’abord, le « conspirationnisme » viral qui subvertit une partie de l’opinion arabe en surestimant le rôle des États-Unis dans l’apparition de l’organisation radicale ; ensuite, les discours et actions réciproques entrepris, l’un vis-à-vis de l’autre, par Daech et la diplomatie américaine, afin de démontrer que Barack Obama n’a jamais eu l’intention de s’engager seul dans l’endiguement de l’État islamique.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Coppolani, Antoine; Razoux, Pierre. Les États-Unis au Moyen-Orient : évolutions et perspectives stratégiques, Institut de recherche stratégique de l'École militaire, pp.39-51, 2016, Études de l’IRSEM
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01491641
Contributeur : Doc Triangle <>
Soumis le : vendredi 17 mars 2017 - 10:52:29
Dernière modification le : samedi 18 mars 2017 - 01:11:46

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01491641, version 1

Citation

Haoues Seniguer. Perceptions et actions des États-Unis face à Daech. Coppolani, Antoine; Razoux, Pierre. Les États-Unis au Moyen-Orient : évolutions et perspectives stratégiques, Institut de recherche stratégique de l'École militaire, pp.39-51, 2016, Études de l’IRSEM. <halshs-01491641>

Partager

Métriques

Consultations de la notice

42