Droits de l'homme et sécularisation des rapports religions-États : quel rôle pour la jurisprudence de Strasbourg ?

Résumé : La Cour Européenne des Droits de l’Homme a développé l’idée que la liberté religieuse, reconnue par la Convention Européenne des Droits de l’Homme, impose des limites aux attitudes possibles des États envers le religieux. Ces limites s’inscrivent dans une démarche de privatisation du phénomène religieux ainsi que d’autonomisation entre celui-ci et le pouvoir politique. L’article propose de revisiter de manière critique l’idée de sécularisation pour comprendre le rôle de la Cour Européenne dans la construction d’un principe de neutralité étatique en matière de religion.
Type de document :
Pré-publication, Document de travail
2017
Liste complète des métadonnées


https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01491147
Contributeur : Communication Fmsh <>
Soumis le : mercredi 22 mars 2017 - 15:06:04
Dernière modification le : vendredi 24 mars 2017 - 01:06:30

Fichier

FMSH-WP-2017-127 Arlettaz.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01491147, version 2

Collections

Citation

Fernando Arlettaz. Droits de l'homme et sécularisation des rapports religions-États : quel rôle pour la jurisprudence de Strasbourg ?. 2017. <halshs-01491147v2>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

36

Téléchargements du document

77