Dans l’espace public, l’homme est pour les femmes un crocodile qui s’ignore

Résumé : L’objet principal de la bande dessinée de Thomas Mathieu, Les Crocodiles, est le harcèlement sexuel dont sont victimes les femmes. Celles-ci sont représentées de façon anthropomorphique, alors que l’auteur a choisi de dessiner les hommes comme des crocodiles, pour signifier leur comportement prédateur. Le parti pris de représenter les hommes sous la forme d’un animal permet aux lecteurs de se mettre « dans la peau » d’une femme victime de comportements que les hommes peuvent croire anodins, mais qui s’avèrent démesurément inquiétants ou agressifs pour les passantes, voire pour les conjointes. Comme les crocodiles dessinés ne présentent pas de traits distinctifs en termes d’âge, d’origine ou de classe, le lecteur ne peut considérer que le problème ne les concerne pas, ni eux ni leur milieu social ou leur propre entourage
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01487080
Contributeur : Jérôme Monnet <>
Soumis le : vendredi 10 mars 2017 - 19:14:55
Dernière modification le : mardi 18 avril 2017 - 17:30:11

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01487080, version 1

Collections

Citation

Jérôme Monnet. Dans l’espace public, l’homme est pour les femmes un crocodile qui s’ignore. Métropolitiques.eu, Métropolitiques, 2017, 〈http://www.metropolitiques.eu/Dans-l-espace-public-l-homme-est.html〉. 〈halshs-01487080〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

231