Mineurs étrangers en Italie : données statistiques et implications sociales

Résumé : Début 2011, l’Italie comptait environ 4,5 millions d’étrangers. Les plus nombreux étaient les Roumains, suivis par les Albanais, les Marocains, les Chinois, les Ukrainiens, les Philippins, les Moldaves, les Indiens, les Polonais et les Tunisiens. Dans ce contexte, les enfants d’immigrés constituent une catégorie particulière, une réalité intéressante et articulée, d’autant plus que les immigrés en Italie proviennent de presque tous les pays du monde. Dans notre contribution, nous analyserons les statistiques relatives à la présence des jeunes d’origine immigrée pour saisir les implications sociales de ce phénomène. Nous examinerons la définition de “seconde génération” et les aspects sociologiques qui y sont liés (lieu de naissance, regroupement familial, couples mixtes, école, nationalité d’origine des parents) et nous compléterons nos réflexions en soulignant l’importance que ce groupe revêt dans le cadre des politiques migratoires.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01475840
Contributor : Alessandro Bergamaschi <>
Submitted on : Friday, February 24, 2017 - 11:27:14 AM
Last modification on : Friday, June 14, 2019 - 1:36:53 AM
Long-term archiving on : Thursday, May 25, 2017 - 12:28:41 PM

File

ARTICLE_BERGAMASCHI_PITTAU_MS....
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01475840, version 1

Collections

Citation

Alessandro Bergamaschi, Franco Pittau. Mineurs étrangers en Italie : données statistiques et implications sociales . Migrations Société, CIEMI, 2012. ⟨halshs-01475840⟩

Share

Metrics

Record views

184

Files downloads

4