L’arbitrage entre le salariat et le travail indépendant au prisme des théories de la firme une analyse économique des pratiques de crowdworking

Résumé : Cet article s’intéresse à une nouvelle forme d’organisation du travail, le crowdworking. Cette expression désigne le travail réalisé à partir de plateformes en ligne qui permettent à des individus d’accéder (via internet) à des organisations (ou à des individus) pour résoudre des problèmes spécifiques et offrir des produits et des services en échange d’une rémunération. Notre problématique consiste à s’interroger sur le potentiel de développement de cette pratique et à repérer les enjeux que le crowdworking met en exergue pour l’analyse économique. Pour ce faire, nous analysons la question de l’arbitrage entre le salariat et le travail indépendant au prisme des grandes théories de la firme en distinguant deux catégories de plateformes, celles qui font appel à du travail peu qualifié et celles qui mobilisent du travail qualifié. Nous montrons que la théorie économique permet de dégager trois variables de cet arbitrage : la nature des actifs humains engagés, la séparabilité des tâches, et la nature des connaissances. L’étude de ces trois variables donne à voir une dynamique d’organisation du travail qui devrait, en principe, rester favorable au salariat donc à l’entreprise.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01475707
Contributor : Catherine Ciesla <>
Submitted on : Friday, February 24, 2017 - 9:38:57 AM
Last modification on : Friday, November 2, 2018 - 4:30:03 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01475707, version 1

Citation

Bernard Baudry, Virgile Chassagnon. L’arbitrage entre le salariat et le travail indépendant au prisme des théories de la firme une analyse économique des pratiques de crowdworking. Revue de l'OFCE, Presses de Sciences Po, 2016, pp.167-189. ⟨https://www.ofce.sciences-po.fr/publications/srevue.php?num=149⟩. ⟨halshs-01475707⟩

Share

Metrics

Record views

354