Transformation des milieux naturels et conscience environnementale à la fin du Moyen Âge : une esthétique du paysage manquante ?

Résumé : Une réalité souvent mieux étudiée par l’archéologie ou les sciences environnementales que par la discipline historique en elle-même est que le milieu physique n’a plus rien de naturel depuis des siècles. Dans l’espace européen, l’homme médiéval ne se trouvait ainsi absolument pas en contact d’une nature vierge. Il a hérité des formes de paysages construites par l’activité de ses prédécesseurs, formes qu’il a lui-même transformées à son tour, et même de manière accélérée à partir de la seconde moitié du Moyen Age . Commencé à l’époque carolingienne, un épisode actif d’anthropisation du milieu caractérise en effet cette période, par le biais des défrichements, des assèchements de marais, de l’endiguement et de l’aménagement des fleuves et des côtes, de la mise en culture de nouvelles surfaces, de l’extension de l’élevage, de la sélection des essences d’arbres…
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

Cited literature [7 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01474655
Contributor : Thomas Labbé <>
Submitted on : Thursday, February 23, 2017 - 7:12:44 AM
Last modification on : Thursday, October 25, 2018 - 8:49:06 PM
Long-term archiving on : Wednesday, May 24, 2017 - 12:31:14 PM

File

Labbe_transformation_milieux_n...
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01474655, version 1

Collections

Citation

Thomas Labbé. Transformation des milieux naturels et conscience environnementale à la fin du Moyen Âge : une esthétique du paysage manquante ?. 135e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques: "Le Paysage rural au Moyen Âge", Apr 2010, Neuchatel, Suisse. pp.17-28. ⟨halshs-01474655⟩

Share

Metrics

Record views

156

Files downloads

493