Le musée instrumental d’un artiste inventeur : la collection privée d’Adolphe Sax

Résumé : Cet article tente d’examiner comment Adolphe Sax a rassemblé sa collection d’instruments de musique qui a été mise en vente publique suite à sa faillite de 1877. Sur les 467 instruments, les deux-tiers sont des instruments européens, les autres proviennent du Moyen-Orient, de l’Inde, d’Afrique, d’Amérique ou encore d’Océanie. Parmi les instruments européens, un tiers des instruments sont issus de sa propre production à titre de prototypes. Les autres portent les signatures de ses contemporains, des facteurs français et allemands, et dans une moindre mesure de facteurs anglais, italiens ou russes. Un très petit nombre, moins d’une vingtaine, concerne des instruments du passé. Les instruments non européens ont probablement été achetés à l’issue des expositions universelles. Un certain nombre de ces instruments sont aujourd’hui conservés dans des collections publiques et privées.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01471865
Contributor : Malou Haine <>
Submitted on : Monday, February 20, 2017 - 12:51:18 PM
Last modification on : Friday, September 14, 2018 - 9:56:02 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01471865, version 1

Collections

Citation

Malou Haine, Ignace de Keyser. Le musée instrumental d’un artiste inventeur : la collection privée d’Adolphe Sax . Revue belge de musicologie, 2016, Adolphe Sax, his Influence and Legacy: A Bicentenary Conference, LXX, pp.149-164. ⟨halshs-01471865⟩

Share

Metrics

Record views

89