Hector Berlioz, chantre inconditionnel d’Adolphe Sax

Résumé : Nul autre facteur d’instruments qu’Adolphe Sax n’a été aussi souvent mentionné dans les feuilletons, la correspondance et les Mémoires de Berlioz. Celui-ci lui consacre aussi plusieurs articles. Le premier d’entre eux, le 12 juin 1842, vante les qualités de la nouvelle clarinette-basse et du saxophone, ainsi que celles de son inventeur. Berlioz s’enthousiasme pour la création de nouvelles familles d’instruments – saxophones, saxhorns et saxotrombas ; il défend les propositions de réorganisation des musiques militaires françaises de Sax et le soutient dans sa lutte contre les facteurs qui lui intentent de nombreux procès. Il encourage les orchestres formés d’instruments Sax, approuve sa Méthode de saxhorns, applaudit à l’organisation de la musique des Guides et signale les concerts de la salle de la rue Saint-Georges. Berlioz utilise celle-ci lors des répétitions partielles de L’Enfance du Christ, de La Damnation de Faust, du Requiem, du Te Deum et de L’Impériale. Ami proche de Berlioz, Sax lui sert de boîte aux lettres lors de courriers délicats et lui offre 1200 francs lors de son départ en Russie. Dans son Traité (1855), Berlioz consacre une rubrique aux instruments nouveaux dont les saxophones, saxhorns, saxotrombas et saxtubas. Berlioz a cependant peu utilisé les instruments Sax dans ses propres œuvres.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01471861
Contributor : Malou Haine <>
Submitted on : Monday, February 20, 2017 - 12:44:19 PM
Last modification on : Friday, September 14, 2018 - 9:56:02 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01471861, version 1

Collections

Citation

Malou Haine. Hector Berlioz, chantre inconditionnel d’Adolphe Sax . Revue belge de musicologie, 2016, Adolphe Sax, his Influence and Legacy: A Bicentenary Conference, LXX, pp.23-43. ⟨halshs-01471861⟩

Share

Metrics

Record views

318