MILIEUX POPULAIRES (Scolarisation des élèves des)

Résumé : La question de la scolarisation des élèves d’origine populaire doit être replacée au cœur des transformations scolaires, économiques et politiques ayant affecté la France du XXe siècle. Ses réalités et ses significations sont indissociables des contradictions liées aux politiques d’ouverture de l’école qui ont rendu la poursuite d’études plus impérative que jamais sans créer les conditions de l’égalité. Elles sont aussi liées aux reconfigurations du marché du travail (hausse du chômage, de l’intérim, débandade du groupe ouvrier) qui, parallèlement à la politique de l’offre d’éducation, ont conduit les milieux populaires à chercher leur salut dans les études longues. Enfin, la scolarisation des élèves d’origine populaire prend place au sein d’une société stratifiée, structurée en classes liées par des rapports de domination (économiques, symboliques) au sein desquels l’école a pris une place croissante. En s’imposant comme norme, l’école est venue concurrencer les pratiques socialisatrices des familles, bousculer la relation des enfants au savoir, leurs aspirations comme celles de leurs parents. C'est à la description de ces éléments que se consacre cette notice.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01471127
Contributor : Mathias Millet <>
Submitted on : Saturday, February 18, 2017 - 11:47:42 PM
Last modification on : Wednesday, July 3, 2019 - 1:30:55 AM

File

Millet-Milieux populaires.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01471127, version 1

Collections

Citation

Mathias Millet. MILIEUX POPULAIRES (Scolarisation des élèves des). Agnès Van Zanten; Patric Rayou. Dictionnaire de l’éducation, Presses universitaires de France, pp.606-612, 2017. ⟨halshs-01471127⟩

Share

Metrics

Record views

376

Files downloads

4744