Le Micro-cynicon de Thomas Middleton (1598) : un exercice d’imitatio trop réussi ?

Résumé : Publiées en 1598, les six satires « grinçantes » qui composent le Microcynicon de Thomas Middleton connurent dès le 4 Juin 1599 le redoutable honneur d’être brûlées en public sur ordre de l’archevêque de Cantorbéry, en compagnie de quelques ouvrages érotiques et d’un grand nombre d’autres satires. Œuvre de jeunesse d’un auteur qui cherchait à se faire connaître en adoptant le medium sulfureux de la satire horatienne, le Microcynicon se retrouvera ainsi voué à l’oubli dès sa première apparition. De fait il n’a pas été re-publié au cours du 17ème siècle. Si l’auteur abandonne la forme satirique sous la pression du censeur, il en conservera néanmoins l’esprit à travers son œuvre dramatique. La communication s’applique à faire le tour des objectifs du Microcynicon et à repérer les techniques dramatiques déjà présentes dans l'opus censuré du jeune satiriste, tout en y décelant les résonances de la persona d'auteur horatienne.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01468890
Contributor : Chantal Schütz <>
Submitted on : Wednesday, February 15, 2017 - 8:57:42 PM
Last modification on : Wednesday, January 23, 2019 - 10:29:31 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01468890, version 1

Citation

Chantal Schütz. Le Micro-cynicon de Thomas Middleton (1598) : un exercice d’imitatio trop réussi ? . L'invention de la vie privée et le modèle horatien, Garnier, pp.411-424, 2017, ⟨http://www.classiques-garnier.com/⟩. ⟨halshs-01468890⟩

Share

Metrics

Record views

87