The collective interest cooperative company (SCIC), a social innovation : performativity of alternative models in the third sector organizations.

Résumé : Le concept de performativité suggère que les théories influencent les phénomènes qu’elles décrivent (Cabantous et Gonde 2012). Cependant, les travaux portant sur la notion de performativité ont à ce jour principalement analysé selon quels processus une proposition théorique est amenée à être transformée en réalité sociale. La question de la manière dont la critique des paradigmes dominants ou l’émergence de théories alternatives peut être performée n’a pas été explorée. C’est à ce manque que cette communication souhaite apporter un élément de réponse. Ce travail s’appuie sur la notion de performativité critique (Spicer et al, 2009), de praxis performative (Canbantous et Gond, 2012), appliqués à la notion de construction sociale du marché (Callon et Muniesa 2003, 2013 ; Chiffoleau et Laporte, 2004). Il propose d’analyser comment une approche critique des théories et modèle économiques standard peut être transformée en réalité sociale à travers la mise en place de pratiques de gestion innovantes au sein d’une organisation de l’Economie Sociale et Solidaire. Il propose plus particulièrement d’analyser la manière dont une conception alternative du marché peut être le support d’une approche innovante en matière de fixation des prix. Cette contribution appréhende les organisations de l’économie sociale et solidaire comme des organisation alternatives, qui, dans un contexte de crise économique, sociale et environnementale, remettent en question les modèles de management standard et mettent en avant une conception alternative de la firme et du marché. Elle s’appuie plus particulièrement sur une nouvelle forme organisationnelle, la Société Coopérative d’Intérêt Collectif, nouveau statut coopératif caractérisé par une gouvernance par le multisociétariat et une finalité sociale. La communication montre que la fixation du prix au sein de la coopérative étudiée répond à une exigence de justice. Celle-ci se traduit notamment par une finalité de juste rémunération pour le producteur et le salarié, et d’accessibilité des produits pour le consommateur. La fixation du prix s’appuie sur des dispositifs de gestion innovants (Boussard et Maugeri, 2003) à travers la mise en place d’espaces et de temps de délibération démocratique autour du prix juste. La délibération mobilise alors à la fois des éléments qualitatifs (portant sur la qualité gustative, mais aussi environnementale et sociale des biens échangés) et quantitatifs (outils de calcul du prix). La fixation du prix juste apparaît in fine comme la mise en pratiques d’une conception alternative du marché, conçu comme une espace de délibération autour du juste qui performe une « culture de marché » alternative.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

Cited literature [38 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01468643
Contributor : Marion Maignan <>
Submitted on : Wednesday, February 15, 2017 - 4:17:15 PM
Last modification on : Wednesday, September 4, 2019 - 1:52:11 PM
Long-term archiving on : Tuesday, May 16, 2017 - 3:16:31 PM

File

12. communication Marion Maign...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01468643, version 1

Collections

Citation

Marion Maignan. The collective interest cooperative company (SCIC), a social innovation : performativity of alternative models in the third sector organizations.. Reimagining, Rethinking, Reshaping: Organizational Scholarship in Unsettled Times 30th EGOS Colloquium, Jul 2014, Rotterdam, Netherlands. ⟨halshs-01468643⟩

Share

Metrics

Record views

75

Files downloads

319