Une esthétique du simulacre : Genet romancier

Abstract : En interaction avec la légende de l’écrivain, l’œuvre romanesque de Jean Genet questionne la légitimité de sa parole et sa place dans le champ littéraire. Au cœur du projet d’écriture : une double réhabilitation, personnelle et collective, corrélée à la définition d’un style littéralement approprié. L’ethos littéraire sollicite deux conceptions traditionnelles de la rhétorique – machine argumentative destinée à convaincre et répertoire de figures signalant la poéticité du discours –, dans une pratique savante du porte-à-faux, entre invective et séduction. Par leurs dispositifs textuels et les pouvoirs de l’évidence, les premiers romans surdéterminent une représentation de la lecture comme "simulacre érotique" (Georges Molinié), dont la somptuosité assure à l’écrivain sa "victoire verbale". Au lecteur de résister aux aspects les plus voyants du trompe-l’œil, pour cerner ses enjeux herméneutiques, dans une radicale mise en jeu des valeurs esthétiques et éthiques.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01465606
Contributor : Philippe Wahl <>
Submitted on : Sunday, February 12, 2017 - 10:30:03 PM
Last modification on : Friday, February 8, 2019 - 11:16:06 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01465606, version 1

Collections

Citation

Philippe Wahl, Agnès Fontvieille. Une esthétique du simulacre : Genet romancier. Delphine Denis, Mireille Huchon, Anna Jaubert, Michael Rinn, Olivier Soutet (dir.). Au corps du texte. Hommage à Georges Molinié, Honoré Champion, p. 435-452, 2010, Bibliothèque de Grammaire et de Linguistique, 978-2-7453-2017-9. ⟨halshs-01465606⟩

Share

Metrics

Record views

58