Emphase chez Duras : configurations discursives et variations contextuelles

Abstract : La question de l’ordre des mots est abordée à travers deux tours d’emphase syntaxique : le clivage (C’est x qui p) et le pseudo-clivage (Ce qui p, c’est x). Un balisage théorique permet de montrer comment, par ses configurations discursives, le texte durassien met à l’épreuve les descriptions linguistiques et communicatives de l’emphase : tension entre segmentation et liaison étendue aux relations interphrastiques, problématisation de l’articulation thème/rhème. Les variations syntaxiques du clivage manifestent le rôle du paragraphe comme lieu d’articulation, à la fois unité de parole et charnière du discours. La composante énonciative de l’emphase est soulignée à travers deux aspects, dans "L'Amant" (1984) : l’articulation des niveaux actantiels, dont la porosité suggère une voix matricielle ; l’affinité du tour avec la modalité épistémique, qui institue une posture d’énonciation paradoxale, entre doute et vigueur assertive.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01459334
Contributor : Philippe Wahl <>
Submitted on : Tuesday, February 7, 2017 - 11:54:02 AM
Last modification on : Wednesday, October 31, 2018 - 12:24:19 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01459334, version 1

Collections

Citation

Philippe Wahl. Emphase chez Duras : configurations discursives et variations contextuelles. A. Fontvieille et S. Thonnerieux (dir.). L'Ordre des mots à la lecture des textes, Presses universitaires de Lyon, p. 447-464, 2009, Textes & Langue, 978-2-7297-0815-3. ⟨http://presses.univ-lyon2.fr/produit.php?id_produit=815&id_collection=56⟩. ⟨halshs-01459334⟩

Share

Metrics

Record views

44