Introduction : La prise en compte du genre dans l'étude du mal être au travail : quels enjeux, quelles perspectives ?

Résumé : Introduction générale La prise en compte du genre dans l'étude du mal être au travail : quels enjeux, quelles perspectives ? Régine Bercot Le titre de cet ouvrage le mal être du genre au travail reprend les termes d'un séminaire organisé en 2013. Le séminaire nous a en effet conforté dans l'hypothèse que nous formulions en début de séminaire à savoir que les sources du mal être mais aussi les situations vécues diffèrent selon que l'on est homme ou femme. Ainsi de nombreux travaux montrent que la place des femmes diffère de celle des hommes dans les environnements à dominante masculine. Cette place au-delà du fait qu'elle est différente, peut-elle avoir un effet sur la santé ? Et si oui, quels sont les mécanismes qui jouent dans l'atteinte de la santé ou au contraire qui permettent d'éviter la détérioration de la santé ? Ce lien entre appartenance de genre au travail et mal être a été peu étudié. Pour preuve, la difficulté que nous avons eue à trouver des chercheurs qui revendiquaient de travailler sur ces questions. On a pu constater, c'est un premier résultat, que peu de travaux se situent dans ce triangle santé, travail, genre. Si nous avons le plus souvent pu entendre des personnes qui travaillaient tout à la fois sur la santé et le travail, la perspective la plus difficile à faire advenir était celle du genre. Soit qu'elle n'ait pas été centrale dans les travaux antérieurs des personnes, soit qu'elle l'ait été au contraire, mais que sa prise en compte révèle des problèmes de recherche spécifiques. Nous avons donc demandé aux chercheur.e.s de faire un pas de côté pour penser les trois dimensions de manière concomitante. Ce recueil permet à une partie des chercheurs de livrer leurs réflexions et leurs analyses autour de quelques grandes questions. I. Le terme mal-être au travail, ce qu'il recouvre, les raisons de ce choix. A la conception du sexe comme facteur biologique ou « marqueur de risque » on peut opposer des approches qui se donnent comme objectifs de mieux analyser le poids des mécanismes sociaux mais aussi des comportements qui interfèrent sur la santé (Bird et Fremont 1991). Les travaux de différentes disciplines (sociologie, anthropologie, ergonomie, psychologie, psychanalyse) montrent qu'en ce qui concerne la santé, le sexe n'est pas qu'un marqueur biologique de risque. Le social s'incorpore aussi dans les corps d'hommes et de femmes Ainsi, la notion d'incorporation a été développée par les anthropologues. Elle reflète l'idée selon laquelle dans les différentes sociétés les « relations de pouvoir et les conditions de vie s'inscrivent dans les corps des individus et marquent à la fois leur exposition à des facteurs de risque et leur expérience de santé » (Potvin et Frohlich, 1998). Le concept d'incorporation affirme que les relations entre les individus, les groupes et leurs environnements façonnent les expériences de santé. De son côté Marie Pezé, psychanalyste évoque l'existence d'un deuxième corps, le corps symbolique. Le social s'incorpore donc dans les corps. Ce que les femmes et les hommes ont vécu comme expériences tout au long de leur vie, dans leur enfance et dans leur vie au travail les marque à différents niveaux, dans leur corps, dans leur réalité (Pezé 2002). Les dimensions idéelles et factuelles sont intriquées, dans tous les contextes.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

Cited literature [29 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01451696
Contributor : Régine Bercot <>
Submitted on : Wednesday, February 1, 2017 - 12:59:33 PM
Last modification on : Friday, February 8, 2019 - 5:02:34 PM

File

Introduction livre le genre du...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01451696, version 1

Collections

Citation

Régine Bercot. Introduction : La prise en compte du genre dans l'étude du mal être au travail : quels enjeux, quelles perspectives ?. Octarès. Le genre du mal être au travail, Octarès, 2014, collection le travail en débats, 978-2-36889-119-3. ⟨halshs-01451696⟩

Share

Metrics

Record views

198

Files downloads

90