L’urbanisme horloger à La Chaux-de-Fonds et au Locle

Résumé : Pendant longtemps, La Chaux-de-Fonds et du Locle, situées dans une vallée du Jura Suisse à plus de mille mètres d’altitude, ont été considérées comme des villes à « l’unité rébarbative », dans lesquelles prédominent d’« horribles maisons à loyer ». En 2007, l’urbanisme horloger dans ces deux villes est inscrit par l’UNESCO au patrimoine mondial. Une telle décision participe de la volonté d’une partie des acteurs locaux de renouveler l’image de la « métropole horlogère » pour faire face à la crise industrielle qui frappe le territoire depuis le milieu des années 1970. « La Chaux-de-Fonds et Le Locle étaient, jusqu’il y a peu, considérées comme des villes neuves et, par conséquent, sans histoire urbaine. La reconnaissance d’une valeur historique, donc implicitement patrimoniale, est récente. Un château, un cloître, une église gothique sont sans conteste des monuments historiques, mais une ville industrielle, qui plus est, toujours industrieuse, peut-elle être objet patrimonial? » (La Chaux-deFonds / Le Locle. Urbanisme horloger). « Tout patrimoine n’est donc pas (nécessairement) une évidence », il n’est pas un déjà-là qu’il convient de protéger et de mettre en valeur, mais fait l’objet d’un processus d’invention.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01451079
Contributor : Stephanie Rouanet <>
Submitted on : Tuesday, January 31, 2017 - 4:05:54 PM
Last modification on : Tuesday, March 13, 2018 - 4:40:06 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01451079, version 1

Collections

Citation

Gilles Novarina. L’urbanisme horloger à La Chaux-de-Fonds et au Locle . La montagne, territoire d'innovation, LabEx ITEM (Innovation et Territoires de montagne) Jan 2017, Grenoble, France. ⟨halshs-01451079⟩

Share

Metrics

Record views

215