La ségrégation sociale entre les collèges : Quelles différences entre public et privé, aux niveaux national, académique et local ?

Résumé : La ségrégation sociale entre les collèges français est importante : en 2015, un dixième des collèges scolarisent moins de 14,6 % d'élèves d'origine sociale défavorisée et un dixième en scolarisent plus de 62,7 %. Cette ségrégation, mesurée par l'indice d'entropie normalisé, peut se décomposer en trois parties. La première correspond aux différences de composition sociale entre secteurs public et privé, très variables d'une académie à l'autre. Les deux suivantes correspondent à la ségrégation au sein des collèges de chaque secteur. La ségrégation entre collèges privés est plus forte que celle entre collèges publics dans la grande majorité des académies. À l'échelle nationale, les disparités entre collèges sont restées stables depuis 2003. D'un côté, la ségrégation a diminué entre les collèges du secteur public. De l'autre, l'écart de composition sociale entre secteur public et secteur privé a augmenté. La ségrégation sociale entre collèges est aussi le reflet de la ségrégation urbaine. En particulier dans les grandes agglomérations urbaines, les élèves de milieu défavorisé sont surreprésentés dans certaines zones d'habitation. Dans les collèges publics, l'affectation se fait en tenant compte de la proximité géographique, et le degré de ségrégation est dû en partie à cette concentration urbaine des élèves défavorisés. Néanmoins, d'autres dynamiques locales sont également présentes. Les indices locaux de Moran permettent de confronter la composition sociale d'un collège avec celle des collèges alentour. Quatre types de collèges sont ainsi définis selon que le collège accueille une proportion d'élèves d'origine défavorisée supérieure ou inférieure à celle de l'académie et selon que les collèges autour de lui sont également en moyenne plutôt favorisés ou défavorisés. La confrontation de cette typologie avec la répartition des élèves défavorisés sur le territoire permet de repérer les collèges dont la composition sociale est en décalage avec leur environnement. En Seine-Saint-Denis en particulier, la composition sociale des collèges privés, plutôt favorisée, se distingue de celle des collèges alentour.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [11 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01447198
Contributor : Juliette Caillaudeau <>
Submitted on : Thursday, January 26, 2017 - 4:30:52 PM
Last modification on : Wednesday, July 31, 2019 - 10:24:08 AM
Long-term archiving on : Friday, April 28, 2017 - 8:23:33 AM

File

depp-2016-EF-91-La-segregation...
Publication funded by an institution

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01447198, version 1

Collections

Citation

Pauline Givord, Marine Guillerm, Olivier Monso, Fabrice Murat. La ségrégation sociale entre les collèges : Quelles différences entre public et privé, aux niveaux national, académique et local ?. Education et Formations, Ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, Direction de l'évaluation et de la prospective, 2016, Massification scolaire et mixité sociale, pp.53-76. ⟨http://www.education.gouv.fr/cid106930/massification-scolaire-et-mixite-sociale.html⟩. ⟨halshs-01447198⟩

Share

Metrics

Record views

151

Files downloads

314