Quand le bas domine le haut. Le processus sidérurgique en basse Maurienne (fin XVIIIe-fin XIXe siècle)

Résumé : Introduite à la fin du XVIe et au début du XVIIe siècle par des Bergamasques, la sidérurgie au bois de basse Maurienne qui bénéfice de la présence d’un minerai de qualité a recomposé la société locale autour d’elle et réorganisé les rapports entre les parties hautes et les fonds de vallée. L’introduction du haut-fourneau qui permet de produire de la fonte de façon massive ré-agence le rapport aux ressources naturelles (minerai et forêts), essentiellement situées sur les versants et les parties hautes, au profit d’équipements productifs (le haut-fourneau) localisés en fond de vallée et contrôlés par plusieurs, puis par un seul maître de forge. Régulièrement enrichi par des innovations minuscules ce système de production atteint son apogée au milieu du XIXe siècle et va même jusqu’à approvisionner en « acier naturel » le bassin stéphanois – pôle d’innovation de la métallurgie française s’il en est –, alors que la « révolution industrielle » bat son plein. Ce processus se développe dans une société de montagne caractérisée par la pratique d’une pluriactivité généralisée, grâce à des relations sociales fondées sur le crédit et par son insertion dans des réseaux migratoires.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01445534
Contributor : Stephanie Rouanet <>
Submitted on : Wednesday, January 25, 2017 - 9:20:01 AM
Last modification on : Wednesday, January 23, 2019 - 7:48:17 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01445534, version 1

Citation

Pierre Judet. Quand le bas domine le haut. Le processus sidérurgique en basse Maurienne (fin XVIIIe-fin XIXe siècle). La montagne, territoire d'innovation, LabEx ITEM (Innovation et Territoires de montagne), Jan 2017, Grenoble, France. ⟨halshs-01445534⟩

Share

Metrics

Record views

125