Care et politique chez Joan Tronto

Abstract : Dans Moral Boundaries, A Political Argument for an Ethic of Care (1993), Joan Tronto défend la nécessité d’une politisation des théories du care. Notre article analyse les différentes modalités de cette politisation. Premièrement, nous montrons la distance qui sépare le projet de Tronto des premières positions défendant l’existence d’une éthique portée par les femmes (Noddings, Gilligan). Deuxièmement, nous montrons comment l’analyse des mécanismes de dévalorisation et d’invisibilisation du travail de care, effectué en grande partie par les femmes, en particulier venues de groupes sociaux défavorisés, éventuellement racialisés, repose sur une fragmentation du care selon des lignes définies par les rapports de force sociaux : où l’on distingue la personne qui «prend les responsabilités» (fonction supérieure), de celle qui effectue le travail concret du care-giver (fonction inférieure). Enfin, nous montrons comment le projet politique de Tronto passe par le dépassement de cette fragmentation.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01445106
Contributor : Layla Raïd <>
Submitted on : Tuesday, January 24, 2017 - 3:50:20 PM
Last modification on : Thursday, January 11, 2018 - 6:19:42 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01445106, version 1

Collections

Citation

Raïd Layla. Care et politique chez Joan Tronto. Sandra Laugier, Pascale Molinier, Patricia Paperman. Qu'est-ce que le care ? Souci des autres, sensibilité, responsabilité, Payot, pp.57-87, 2009, 2-228-90488-0. ⟨halshs-01445106⟩

Share

Metrics

Record views

134