Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Pour une philologie indienne des marges : le cas des manuscrits cachemiriens

Résumé : Les études consacrées aux traditions manuscrites occidentales accordent depuis plusieurs décennies un intérêt tout particulier aux marges, à leur contenu écrit ou dessiné ainsi qu’à leur rapport au texte ou à l’image qu’elles encadrent. De cette curiosité scientifique nouvelle – du moins renouvelée – qui a paradoxalement conféré aux marginalia européens une place centrale dans le champ médiéviste, fort peu d’échos sont aujourd’hui perceptibles dans le domaine indianiste : les marges des manuscrits indiens sont laissées à leur marginalité, et leurs fonctions, les modalités de transmission de leurs contenus ou leurs rapports au texte principal demeurent pour ainsi dire inexplorés. On se propose de contribuer à montrer ici, à travers l’exemple des manuscrits cachemiriens médiévaux, l’importance considérable que lecteurs et copistes indiens ont pu attribuer aux marges, les difficultés inhérentes à l’étude philologique de leurs contenus, mais aussi les bénéfices scientifiques substantiels qu’on peut tirer de telles analyses.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01422190
Contributor : Isabelle Ratié <>
Submitted on : Saturday, December 24, 2016 - 12:35:15 AM
Last modification on : Friday, September 18, 2020 - 2:34:14 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01422190, version 1

Citation

Isabelle Ratié. Pour une philologie indienne des marges : le cas des manuscrits cachemiriens. Enjeux de la philologie indienne: éditions, traductions, transferts/Issues in Indian Philology: Editions, Translations, Transfers, Lyne Bansat-Boudon; Silvia d'Intino; Jean-Noël Robert, 2016, Paris (Collège de France), France. ⟨halshs-01422190⟩

Share

Metrics

Record views

122