Attirer, maintenir et orienter l'attention : analyse de stratégies verbales et non-verbales déployées par des mères d'enfants sourds et d'enfants entendants de moins de trois ans

Résumé : Les situations d’attention conjointe, mises en évidence par Bruner (1983), sont essentielles au développement du langage (Tomasello, 1988). Quand l’enfant est sourd cependant, le déroulement de ces séquences peut être perturbé, notamment parce que les productions vocales-verbales de l’enfant et du parent y ont ordinairement un rôle central (Dumont, 2008). A la différence de l’enfant entendant qui a la possibilité de porter son attention sur l’objet et sur le commentaire verbal de l’adulte simultanément, l’enfant sourd doit diviser son attention essentiellement visuelle sur l’objet puis sur l’adulte (Lepot-Froment et Clerebaut, 1996). Les mères d’enfants sourds déploient donc des moyens divers pour la conduite de ces situations d’attention conjointe (Balay, 2003). Dans cette étude, nous analysons les stratégies mises en place par des mères pour gérer l’attention de leur enfant sourd dans des situations de la vie quotidienne. Notre corpus est constitué d’enregistrements vidéo d’une heure, réalisés auprès de 4 dyades : 1 dyade avec mère entendante et enfant sourde de 1;0, non appareillée et acquérant la LSF (Corpus Signes en Famille*), appareillée à une dyade avec mère entendante et enfant entendante de 1;3 ; 1 dyade avec mère entendante et enfant sourd de 2;6, implanté, appareillée à une dyade avec mère entendante et enfant entendante de 3;0. Les enregistrements ont été codés de façon systématique avec ELAN. Toutes les tentatives réalisées par la mère pour attirer, maintenir et diriger l’attention de l’enfant (N=1530) ont été annotées suivant la modalité utilisée (verbale, non verbale, tactile ou actionnelle) et considérées comme « efficaces » si l’enfant produisait une réponse verbale ou non verbale à la sollicitation de la mère. Contrairement à nos attentes, les mères avec enfant sourd investissent dans des proportions comparables aux mères avec enfant entendant la dimension verbale (90% des cas), quel que soit l’âge de l’enfant, le mode de communication ou l’appareillage. Cette stratégie est efficace dans plus de 70% des cas, sauf dans le cas de l’enfant sourde de 1 an, non appareillée, où elle n’est efficace qu’à 53%. On note cependant que cette stratégie est abandonnée par la mère de l’enfant implanté lorsque celui-ci ne porte pas ses implants. Les mères avec enfants sourds se distinguent cependant de celles des mères entendantes quant à l’usage plus important de stratégies non verbales (expressions faciales et gestes) qui s’avèrent extrêmement efficaces (80% des cas). La dimension tactile et la manipulation de l’objet sont également plus exploitée par les mères d’enfants sourds. *http://www.prosigne.fr/signes_en_famille/index.php
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01420738
Contributor : Stéphanie Caët <>
Submitted on : Wednesday, December 21, 2016 - 12:42:15 AM
Last modification on : Tuesday, July 3, 2018 - 11:28:54 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01420738, version 1

Collections

Citation

Laure Parmentier, Marie Bérangère, Stéphanie Caët. Attirer, maintenir et orienter l'attention : analyse de stratégies verbales et non-verbales déployées par des mères d'enfants sourds et d'enfants entendants de moins de trois ans. 13ème colloque de logopédie, "De l'interagir à l'intervenir : quelles clés ?", Nov 2016, Neuchâtel, Suisse. ⟨halshs-01420738⟩

Share

Metrics

Record views

139