Solignac, abbatiale Saint-Pierre

Résumé : À Solignac, la théâtralisation de l’espace procède d’un parti architectural singulier, car l’abbatiale relève d’un groupe aquitain intitulé par un large consensus « églises à file de coupoles ». Évoquer ce type appelle naturellement une mise en perspective, un débat sur les filiations et donc les datations. Mais le dossier de l’établissement est également dense, révélant que les choix formels décidés entre les moines bénédictins et les maîtres d’œuvre sont liés à une mémoire longue, celle d’une des plus anciennes abbayes d’Aquitaine, liée à saint Eloi.
Type de document :
Communication dans un congrès
Éliane Vergnolle. Actes du 172e congrès archéologique de France, Jun 2014, Limoges, France. Société Française d'Archéologie, Haute-Vienne romane et gothique. L'âge d'or de son architecture, 172, pp.177-196, 2016, Congrès archéologique de France, ISSN 0069-8881
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01415453
Contributeur : Vanessa Ernst-Maillet <>
Soumis le : mardi 13 décembre 2016 - 10:57:06
Dernière modification le : mercredi 14 décembre 2016 - 01:12:50

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01415453, version 1

Collections

Citation

Claude Andrault-Schmitt. Solignac, abbatiale Saint-Pierre . Éliane Vergnolle. Actes du 172e congrès archéologique de France, Jun 2014, Limoges, France. Société Française d'Archéologie, Haute-Vienne romane et gothique. L'âge d'or de son architecture, 172, pp.177-196, 2016, Congrès archéologique de France, ISSN 0069-8881. <halshs-01415453>

Partager

Métriques

Consultations de la notice

23