Limoges, cathédrale Saint-Etienne. Les tombeaux monumentaux (1322-1349)

Résumé : La cathédrale de Limoges conserve deux tombeaux dont la qualité apparait avec éclat depuis un nettoyage récent : ceux de Raynaud de La Porte et de Bernard Brun. Il s’agit de deux membres de la même famille. Il a donc fallu traiter les œuvres dans l’ordre chronologique, non sans en avoir analysé les avatars. Puis la caractérisation formelle et iconographique a imposé de mettre en exergue la première de ces œuvres, création précoce de grande inventivité. Enfin, une évocation du panorama limousin de l’époque permet de rappeler que l’art funéraire doit beaucoup à la richesse des cardinaux avignonnais et à leurs familles.
Type de document :
Communication dans un congrès
Éliane Vergnolle. Actes du 172e congrès archéologique de France, Jun 2014, Limoges, France. Société Française d'Archéologie, Haute-Vienne romane et gothique. L'âge d'or de son architecture, 172, pp.77-94, 2016, Congrès archéologique de France, ISSN 0069-8881
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01415425
Contributeur : Vanessa Ernst-Maillet <>
Soumis le : mardi 13 décembre 2016 - 10:36:12
Dernière modification le : mercredi 14 décembre 2016 - 01:12:50

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01415425, version 1

Collections

Citation

Claude Andrault-Schmitt. Limoges, cathédrale Saint-Etienne. Les tombeaux monumentaux (1322-1349). Éliane Vergnolle. Actes du 172e congrès archéologique de France, Jun 2014, Limoges, France. Société Française d'Archéologie, Haute-Vienne romane et gothique. L'âge d'or de son architecture, 172, pp.77-94, 2016, Congrès archéologique de France, ISSN 0069-8881. <halshs-01415425>

Partager

Métriques

Consultations de la notice

52