L’Argentine marginalisée

Résumé : La marginalisation de l’Argentine vient de loin. Alors qu’en 1913, le revenu par tête de l’Argentine correspondait à 65% de celui de la Grande-Bretagne, en 1945 il se situait encore à 60% pour passer en 2001 à 39%. La comparaison avec le revenu par tête des espagnols est encore plus éloquente : 393% en 1913, 290% en 1945 et 51% en 2001. Le revenu par tête des argentins est passé ainsi du quadruple de celui des espagnols à un peu plus de la moitié. Aujourd’hui elle est de nouveau en crise et en même temps l’inflation repart à la hausse. La croissance de son produit intérieur brut (PIB) est négative. Malgré des rebonds, l’Argentine se désindustrialise. Le niveau de la productivité du travail, sa croissance sont très faibles, surtout si on les compare à ceux d’autres pays asiatiques émergents. Pire, la dispersion autour de la moyenne est très prononcée, bien plus que celles observées dans les pays avancés. Il en est également de même des salaires. L’objet de cet article est d’analyser les causes de cette marginalisation et de la persistance de l’inflation.
Type de document :
Pré-publication, Document de travail
2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [18 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01413265
Contributeur : Communication Fmsh <>
Soumis le : vendredi 9 décembre 2016 - 15:41:23
Dernière modification le : lundi 6 novembre 2017 - 10:49:47
Document(s) archivé(s) le : jeudi 23 mars 2017 - 10:26:26

Fichier

FMSH-WP-2016-118 Salama3.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01413265, version 1

Collections

Citation

Pierre Salama. L’Argentine marginalisée. 2016. 〈halshs-01413265〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

102

Téléchargements du document

203