Ce que le vote par approbation révèle des préférences des électeurs français

Résumé : Cet article vise à déterminer une répartition, le long d'un axe politique, des candidats à l'élection présidentielle de 2012 qui soit fondée sur les opinions exprimées par les électeurs à travers une expérimentation de vote par approbation, plutôt que sur un positionnement a priori. L'axe endogène représentatif du paysage politique obtenu s'avère correspondre à un axe gauche-droite classique. Cependant, des analyses plus précises du comportement des électeurs remettent en cause l'hypothèse d'unimodalité des préférences politiques qui est généralement associée à cette structure. En particulier, l'attitude qui consiste à approuver simultanément des candidats situés des deux côtés de l'échiquier politique mais sans soutenir les candidats intermédiaires sur l'axe est largement répandue, et nettement plus fréquente chez les hommes que chez les femmes.
Type de document :
Pré-publication, Document de travail
Working paper GATE 2016-36. 2016
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01409106
Contributeur : Nelly Wirth <>
Soumis le : lundi 5 décembre 2016 - 16:35:00
Dernière modification le : jeudi 23 février 2017 - 01:09:37
Document(s) archivé(s) le : mardi 21 mars 2017 - 09:17:25

Fichier

1636.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01409106, version 1

Citation

Isabelle Lebon, Antoinette Baujard, Frédéric Gavrel, Herrade Igersheim, Jean-François Laslier. Ce que le vote par approbation révèle des préférences des électeurs français . Working paper GATE 2016-36. 2016. <halshs-01409106>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

214

Téléchargements du document

119