Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

"Temporalités et géographies des trajectoires professionnelles et de décohabitation : "Séquences individuelles et identifications collectives.

Résumé : L’insertion professionnelle et le départ du domicile parental sont un processus dynamique caractérisé par la vulnérabilité de l’emploi et la réversibilité des choix résidentiels qui produisissent des trajectoires de plus en plus fragmentées et diachroniques. Toutefois, dans le cadre d’une réflexion générale sur les transitions à l’âge adulte nous comptons de nous intéresser plus particulièrement au rôle – amplificateur ou compensateur – joué en la matière par la dimension temporelle et géographique dans la structuration des trajectoires professionnelles et de décohabitation de la « Génération 2010 » interrogées en 2013 par le Céreq. La valeur ajoutée d’un travail de ce type vaut aussi bien sur le plan théorique que méthodologique. Peu d’études théoriques et empiriques analysent les interactions temporelles entre les trajectoires professionnelles et de décohabitation ni a fortiori en tenant compte des spécificités géographiques dans les deux phénomènes. Nous entendrions l’aborder pour comprendre en premier lieu comment les temporalités professionnelles sont lies à celles de décohabitation et, en deuxième lieu, comment ces trajectoires « objectives » [Dubar, 1998] définies au niveau national se diversifient au niveau régional. Cela mettra en lumière le déroulement de divers processus et nous permettra de mieux envisager la connexion entre le contexte et les acteurs sociaux [Crockett, 2002 ; Heinz, 2009]. Bien que les trajectoires professionnelles et de décohabitation soient hétérogènes, il est néanmoins possible de dresser quelques points de convergences afin de les décrire par des trajectoires-types [Séné & Cordazzo, 2014]. On recourt pour ce faire à une modélisation jointe de calendriers professionnels et de mode de de/cohabitation par la méthode de l’appariement optimal pour l’analyse des séquences [Abbot & Tsay, 2000]. Partant de là, les trajectoires seront ensuite regroupées en classes, puis ces classes seront ventilées par région. Cela dans le but de mettre en évidence une distribution spatiale différenciée des classes. Si ces différences régionales s’avèrent significatives nous serons à même de proposer une partition du territoire français, en fonction des trajectoires juvéniles de décohabitation elles-mêmes articulées à l’évolution de ces individus dans l’emploi. Ceci est le point départ pour avancer des hypothèses en termes de politiques publiques [Loncle, 2013], lesquelles sous-tendent l’usage de « cadres sociaux de l’identification » [Kaufmann, 1994], et pour remettre aussi en question la relation entre categorisation et identification [Bourdieu, 1986 ; Cicchelli 2001] dans le débat sur les trajectoires vers l’autonomie juvénile [Galland 2000]. Bibliographie: Abbott, A., Tsay, A. (2000).Sequence Analysis and Optimal Matching Methods in Sociology Review and Prospect. Sociological Methods Research, 29(1), 3-33. doi:10.1177/004912410002900100. Bourdieu, P. (1986). L’Illusion biographique. Dans Actes de la Recherche en Sciences Sociales (62(1), p.69-72). Repéré à http://www.persee.fr/doc/arss_0335-5322_1986_num_61_1_2298. Cicchelli, V. (2001). Les jeunes adultes comme objet théorique. Recherches et Prévisions, 65,5-18. Crockett, L. (2002). Agency in the Life Course: Concepts and Processes. Faculty Publications, Department of Psychology. Paper 361. Repéré à http://digitalcommons.unl.edu/psychfacpub/361. Dubar, C. (1998). Trajectoires sociales et formes identitaires. Clarifications conceptuelles et méthodologiques. Sociétés contemporaines, 29, 73-85. doi:10.3406/socco.1998.1842. Galland, O. (2000). Entrer dans la vie adulte: des étapes toujours plus tardive mais resserrées, Economie et Statistique, 337-338,13-36. Heinz, W.R. (2009). Structure and agency in transition research. Journal of Education and Work, 22(5), 391-404. Kaufmann, J-C. (2009). L’Identité. Dans J. Aïn (dir.), Identités. Entre être et avoir qui suis-je ? (p. 55-63). Paris, France: ERES. Loncle, P. (2013). Jeunes et politiques publiques : des décalages croissants. Dans P. Loncle (dir), Agora Débats/Jeunesses (64(2), p.7-18), Paris, France : Presses de SciencesPo/INJEP. Séné, A., Cordazzo, P. (2014, mai). Trajectoires professionnelles et décohabitation des jeunes à la sortie de l'enseignement supérieur. Communication présentée au Colloque International de Démographie, Trajectoires et âges de la vie, AIDELF, Bari (Italie), 26-29 mai 2014. Repéré à https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01123928/document.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01409030
Contributor : Jenny Rinallo <>
Submitted on : Monday, December 5, 2016 - 4:04:11 PM
Last modification on : Thursday, January 18, 2018 - 2:06:51 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01409030, version 1

Collections

Citation

Jenny Rinallo, Léo Joubert. "Temporalités et géographies des trajectoires professionnelles et de décohabitation : "Séquences individuelles et identifications collectives. . "Les parcours en question: comprendre les tensions entre les logiques individuelles, collectives et institutionnelles", l’Association Française de Sociologies (AFS) conjointement: RT15 « Sociologie de la jeunesse », RT22 «Parcours de vie et dynamiques sociales » et RT33 « Famille, vie privée, vie publique», Feb 2017, Paris, France. ⟨halshs-01409030⟩

Share

Metrics

Record views

123