Hors les mots (Novarina, Angot, Guyotat, Lemahieu, Kermann)

Résumé : En situant son utopie dramaturgique « hors les mots », Artaud réinvente paradoxalement la question du langage et de l’écriture au théâtre. L’auteur ne se sert pas du langage. C’est le langage qui agit. La découverte par Artaud de la force locutoire de la parole ouvre un nouveau champ à l’écriture du drame : celle-ci est littéralement pénétrée par le geste de l’auteur, qui s’affranchit par ailleurs des limites imposées par la mise en page traditionnelle du dialogue et du discours dramatique. La page se fait corps tandis que le souffle et le cri surgissent d’une écriture devenue chair. Aller hors les mots, c’est aller au-delà de l’objet inanimé que constitue le drame traditionnel. Comment les auteurs d'aujourd'hui - Novarina, Angot, Guyotat, Lemahieu, Kermann - se placent-ils sous ce patronage immédiat, consciemment ou non, pour produire des formes mettant en scène une parole mythique, agissant dans les béances de la langue et désaxant la logique de l’écriture ?
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01406791
Contributor : Céline Hersant <>
Submitted on : Thursday, December 1, 2016 - 3:31:37 PM
Last modification on : Thursday, May 9, 2019 - 6:03:58 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01406791, version 1

Collections

Citation

Marie-Isabelle Boula de Mareuil, Céline Hersant, Sandrine Le Pors, Ariane Martinez. Hors les mots (Novarina, Angot, Guyotat, Lemahieu, Kermann). Etudes théatrales, centre d'Etudes Théâtrales - Université de Louvain la neuve 2007, La Réinvention du drame (sous l’influence de la scène), p. 60-69. ⟨https://www.uclouvain.be/rethea.html⟩. ⟨halshs-01406791⟩

Share

Metrics

Record views

75