"Je suis" de Valère Novarina

Résumé : Le théâtre de Novarina invite à entrer dans le dialogue « par les oreilles », il invite à une écoute des rythmes de la langue et de ses architectures souterraines par le "désapprentissage" des codes théâtraux et la remise en question du fondement même de l'acte de parole. Dans la dramaturgie novarinienne, parler ne veut pas dire communiquer, mais échanger de la "matière morte" contre du vivant, c'est-à-dire faire surgir le monde hic et nunc dans l'instant de la représentation théâtrale ; parler, c'est mesurer les possibles du discours et de l'énonciation théâtrale tout en renouant avec une parole "agissante", performative, capable de rendre présent celui qui seul en scène s'avance et dit "je suis".
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01406579
Contributor : Céline Hersant <>
Submitted on : Thursday, December 1, 2016 - 12:53:33 PM
Last modification on : Friday, March 24, 2017 - 9:36:04 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01406579, version 1

Collections

Citation

Céline Hersant. "Je suis" de Valère Novarina . Jean-Pierre Ryngaert. Nouveaux territoires du dialogue, Actes Sud; CNSAD; Groupe de recherches "Poétique du drame moderne et contemporain", p. 203-207, 2005, Apprendre 978-2-7427-5849-4. ⟨http://www.actes-sud.fr/⟩. ⟨halshs-01406579⟩

Share

Metrics

Record views

33