L’Optimum gouvernemental des physiocrates : despotisme légal ou despotisme légitime ?

Résumé : Cet article défend l’idée de l’existence d’une analyse originale de Lemercier de la Rivière quant au concept de despotisme légal non révélée par les commentateurs. Quesnay, chef de file des Physiocrates est habituellement reconnu pour son initiative en la matière mais la littérature mobilise systématiquement les écrits de Lemercier de la Rivière pour en faire l’exposé complet. La même ambiguïté apparaît quant à l’écriture du principal texte de Lemercier de la Rivière : L’Ordre naturel et essentiel des sociétés politiques. Cet article apporte un éclairage nouveau sur les projets physiocratiques pour fonder un état de droit. La tentative des physiocrates d’établir une forme gouvernementale spécifique (le despotisme légal) et l’idéaltype qu’ils proposent s’oppose avant tout au despotisme arbitraire. La question du despotisme constitue la matière d’un débat de fond récurrent de cette époque et les physiocrates s’en emparent pour tenter d’imposer un modèle alternatif original dans lequel les évolutions souhaitées ne sont pas conditionnées à la volonté du prince de se soumettre mais, au contraire, garanties par un cadre légal contraignant tous, monarque compris.
Type de document :
Article dans une revue
Revue de Philosophie Economique / Review of Economic Philosophy, Vrin ; De Boeck, 2013, 14 (2), pp.119-150
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01404809
Contributeur : Bernard Herencia <>
Soumis le : mardi 29 novembre 2016 - 11:51:06
Dernière modification le : mercredi 30 novembre 2016 - 01:03:51

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01404809, version 1

Collections

Citation

Herencia Bernard. L’Optimum gouvernemental des physiocrates : despotisme légal ou despotisme légitime ?. Revue de Philosophie Economique / Review of Economic Philosophy, Vrin ; De Boeck, 2013, 14 (2), pp.119-150. 〈halshs-01404809〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

81