Une petite lorgnette pour élargir la focale : questionner le droit à la ville des femmes âgées à partir de leurs pratiques des promenades balnéaires

Résumé : L’article part des modalités de rencontres entre les personnes âgées, les villes balnéaires et les promenades de bord de mer pour questionner le concept de « droit à la ville ». Son usage est élargi au vieillissement, un enjeu social devenu majeur mais qui était absent chez Lefebvre. Largement investies par les femmes âgées dans les communes littorales, les promenades balnéaires sont des ressources pour le maintien de leur présence en ville. L’accès à ces espaces d’interactions sociales en fait un cadre favorable à l’inclusion sociale et un garant du droit à la ville à l’heure de la vieillesse.
Type de document :
Article dans une revue
Environnement urbain / Urban Environment, Institut national de Recherche scientifique Urbanisation Culture et Société, 2016, Whose right to the city? /Quel droit à la ville? 10, 〈http://eue.revues.org/1403〉
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01403685
Contributeur : Raymonde Séchet <>
Soumis le : dimanche 27 novembre 2016 - 09:46:46
Dernière modification le : mardi 5 juin 2018 - 10:14:31

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01403685, version 1

Citation

Mathilde Bigo, Raymonde Séchet. Une petite lorgnette pour élargir la focale : questionner le droit à la ville des femmes âgées à partir de leurs pratiques des promenades balnéaires. Environnement urbain / Urban Environment, Institut national de Recherche scientifique Urbanisation Culture et Société, 2016, Whose right to the city? /Quel droit à la ville? 10, 〈http://eue.revues.org/1403〉. 〈halshs-01403685〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

296