Les déplacements des dynamiques d’action des fonctionnaires de la Fonction Publique Territoriale ou les effets d’un modèle bureaucratique en construction

Résumé : Bien que la Fonction Publique Territoriale soit l’héritière d’une tradition institutionnelle marquée par un modèle que l’on dit fermé, elle n’a cessé de s’en écarter depuis sa fondation en 1984 avec la promulgation du statut général. Son actualisation se caractérise par un double mouvement, d’abord celui d’une mise à mal des principes de référence constitutifs de l’appareil administratif, puis ensuite par une incitation réglementée au déplacement des dynamiques d’action de chaque catégorie de fonctionnaires qui compose cette institution attachée au territoire. Ces mouvements finissent par jeter les bases d’un modèle singulier de bureaucratie, lequel est désormais en concurrence sémantique avec celui qui définit la fonction publique d’État, donnant un volume à dimension variable à la légitimation de la structure du champ administratif tout entier.
Type de document :
Article dans une revue
Sociétés, 2002, Politiques vécues
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01399638
Contributeur : Raul Morales La Mura <>
Soumis le : dimanche 20 novembre 2016 - 09:28:33
Dernière modification le : lundi 21 novembre 2016 - 01:04:28

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01399638, version 1

Collections

Citation

Raul Morales La Mura. Les déplacements des dynamiques d’action des fonctionnaires de la Fonction Publique Territoriale ou les effets d’un modèle bureaucratique en construction. Sociétés, 2002, Politiques vécues. 〈halshs-01399638〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

77