L’évolution mondiale des réseaux de collaborations scientifiques entre villes : des échelles multiples

Résumé : Depuis plusieurs années, les études sur les activités scientifiques montrent un accroissement des collaborations internationales. Ce constat a suscité diverses généralisations depuis l’hypothèse d’une mondialisation progressive jusqu’à celle d’un effacement des contextes nationaux au profit de réseaux internationaux spécialisés. Dans cet article, nous réexaminons cette question à partir de l’ensemble des publications recensées par les bases de données du « Web of Science » entre 1999 et 2007. L’analyse de ces données met en évidence un phénomène de croissance des collaborations qui favorise à la fois l’internationalisation et la densification des réseaux nationaux et locaux, au détriment des publications sans collaboration, ceci pour toutes les disciplines. Pour les activités de recherche, les échanges internationaux n’entrent donc pas en contradiction avec les contextes nationaux et les aires linguistiques ou culturelles, mais s’y articulent. De même, la densification des réseaux nationaux de villes scientifiques contredit l’hypothèse d’une centralité accrue des grandes agglomérations dites d’échelle internationale et présente un tableau plus diversifié du développement de l’activité scientifique mondiale.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01391363
Contributor : Marion Maisonobe <>
Submitted on : Thursday, November 3, 2016 - 11:08:01 AM
Last modification on : Thursday, June 6, 2019 - 9:32:51 AM

Identifiers

Collections

Citation

Marion Maisonobe, Michel Grossetti, Béatrice Milard, Denis Eckert, Laurent Jégou. L’évolution mondiale des réseaux de collaborations scientifiques entre villes : des échelles multiples. Revue française de sociologie, Centre National de la Recherche Scientifique, 2016, 57 (3), pp.417-441. ⟨10.3917/rfs.573.0417⟩. ⟨halshs-01391363⟩

Share

Metrics

Record views

194