De Jérusalem à Damas : les imaginaires nationalistes de la gauche jordanienne

Résumé : L’histoire de la gauche jordanienne est indissociable de celle de la gauche palestinienne. Depuis le début des années 1990, elle s’est pourtant nationalisée. Active dans les mouvements sociaux et syndicaux, membre de l’opposition démocratique, elle a participé en 2011 aux mouvements de contestation de la monarchie hachémite. Certaines de ses composantes se sont rapprochées du gouvernement, tandis que d’autres adoptent une rhétorique de plus en plus nationaliste — s’appuyant sur les tribus de l’est du pays. Un calendrier proprement jordanien s’est imposé. Pourtant, la gauche a encore des agendas transnationaux. Elle reste tournée vers Jérusalem et regarde de plus en plus vers Damas. Les spectres nationalistes arabes — ou machrékiens — la taraudent. Entre utopies transnationales et acceptation de l’État-nation, la gauche jordanienne a ses horizons d’attente conflictuels.
Type de document :
Article dans une revue
Confluences en Méditerranée , l'Harmattan, 2016, Partis et partisans dans le monde arabe post-2011, pp 145-157
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01383358
Contributeur : Nicolas Dot-Pouillard <>
Soumis le : mardi 18 octobre 2016 - 15:15:52
Dernière modification le : vendredi 21 octobre 2016 - 01:19:12

Fichiers

jordanie texte DEF Juin 2016 ....
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01383358, version 1

Collections

Citation

Nicolas Dot-Pouillard. De Jérusalem à Damas : les imaginaires nationalistes de la gauche jordanienne. Confluences en Méditerranée , l'Harmattan, 2016, Partis et partisans dans le monde arabe post-2011, pp 145-157. <halshs-01383358>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

175

Téléchargements du document

79