Détachement, et corrélation

Résumé : Rassembler dans un même numéro de revue les concepts de détachement et de corrélation peut paraître chose curieuse, dans la mesure où ces deux notions linguistiques n’entretiennent a priori aucun lien l’une avec l’autre. Il est des points communs, pourtant, qui peuvent inviter à leur rapprochement dans certains cas comme, et c’est le point commun le plus évident sans doute, la pause scindant l’énoncé en deux parties : les séquences corrélatives non lexicalement marquées (cf. [1a], [1b]) donnent notamment à voir une forme de connexité entre deux segments qui n’est pas sans analogie avec celle qui caractérise certains faits de discontinuité syntaxique et énonciative souvent regroupés sous le terme générique de détachement (cf. [2]). De la même manière, les pauses graphique et prosodique caractéristiques du détachement (cf. infra), sont retrouvées à l’identique dans les corrélatives isomorphes du type plus…plus : en effet, dans un énoncé du type Plus il mange, plus il grossit, le premier membre du diptyque se voit séparé du second par une telle pause...
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01382266
Contributor : Audrey Roig <>
Submitted on : Sunday, October 16, 2016 - 3:10:28 PM
Last modification on : Tuesday, September 17, 2019 - 3:32:26 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01382266, version 1

Citation

Franck Neveu, Audrey Roig, Dan van Raemdonck. Détachement, et corrélation. Détachement, et corrélation, Jun 2015, Paris, France. ⟨halshs-01382266⟩

Share

Metrics

Record views

80