Innovateurs ordinaires : Une enquête sociologique sur des startups françaises

Résumé : Ce document est la version de travail d’un projet d’ouvrage sur les startups françaises. Il s’agit d’une synthèse des résultats d’une enquête sociologique sur les entreprises considérées comme innovantes commencée en 2005 et qui a donné lieu à plusieurs publications académiques. Les chapitres de cet ouvrage explorent successivement les différents aspects de la création de ces entreprises considérées comme innovantes. Nous commençons par les fondateurs, leurs parcours personnel et professionnel, les logiques selon lesquelles ils s’engagent dans ces projets. Ils ne ressemblent guère à la figure de l’entrepreneur visionnaire et quasiment héroïque souvent véhiculée par les médias ou par une partie de la littérature économique. Il s’agit plutôt d’ingénieurs ou de cadres, souvent passionnés par la technique, mais pas toujours, en majorité confrontés à des formes d’incertitude professionnelle (licenciement, risque de perte d’emploi, difficultés dans leur entreprise), parfois de chercheurs du secteur public souhaitant créer des activités à partir de leurs travaux sans pour autant quitter leur emploi. Nous présentons ensuite leurs « innovations » et les projets des entreprises qu’ils fondent. Nous en proposons une typologie. Puis, nous nous intéresserons au processus de création en suivant ses différentes étapes, des débuts tendus vers la définition et la mise en œuvre de leur « projet » jusqu’aux phases de stabilisation relative, de crise, de réorientation. Une partie des entreprises que nous avons étudiées ont cessé leur activité. Cela nous permet d’analyser la façon dont les histoires s’achèvent. Nous explorons aussi les contextes aussi bien historiques que géographiques dans lesquels ces tentatives prennent place. Les startups que nous avons étudiées sont en partie l’expression d’un « monde économique » particulier, celui des activités d’innovation technique, dont l’histoire peut être retracée en remontant au moins à la deuxième partie du XIXe siècle. Ce monde a généré progressivement des institutions (universités à orientation technologique, parcs industriels, pépinières, capital-risque, etc.) et un vocabulaire qui lui sont spécifiques. Situé dans le temps, ce monde l’est également dans l’espace avec des systèmes économiques locaux organisés autour des activités d’innovation qui sont particulièrement développés dans certaines agglomérations (Grenoble, Toulouse), ce qui contribue à spécifier le contexte dans lequel se créent les entreprises « innovantes ».
Document type :
Preprints, Working Papers, ...
Complete list of metadatas

Cited literature [1 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01377992
Contributor : Michel Grossetti <>
Submitted on : Saturday, October 8, 2016 - 11:38:38 AM
Last modification on : Friday, March 22, 2019 - 1:32:01 PM
Long-term archiving on : Monday, January 9, 2017 - 12:26:43 PM

File

Grossetti-Barthe-Chauvac-Start...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01377992, version 1

Collections

Citation

Michel Grossetti, Jean-Francois Barthe, Nathalie Chauvac. Innovateurs ordinaires : Une enquête sociologique sur des startups françaises. 2016. ⟨halshs-01377992⟩

Share

Metrics

Record views

342

Files downloads

567