Inadéquation des qualifications et fracture spatiale

Résumé : Dans un contexte de chômage élevé, les grandes villes connaissent une ségrégation urbaine qui conduit certains habitants à s'installer dans des zones très éloignées du centre actif de la ville. Tant le manque d'emploi que la fracture spatiale créent des problèmes sociaux tels que les décideurs publics locaux sont amenés à mettre en oeuvre des politiques susceptibles de les combattre. Pour étudier analytiquement les effets de ces politiques, nous construisons un modèle d'économie urbaine dans lequel un processus d'appariement avec agents hétérogènes représente le fonctionnement du marché du travail local. En l'absence d'intervention publique, le modèle prédit que la structure du bassin d'emploi exclut les chômeurs des zones de résidence proches des entreprises. Le marché joue ici contre la mixité géographique en conduisant à une ségrégation « parfaite » des habitants en fonction de leur situation sur le marché du travail. À l'équilibre du modèle, on aboutit à un déséquilibre total dans l'espace où les chômeurs sont relégués à l'extrême périphérie. Nous explorons alors les effets des différentes politiques publiques locales permettant de réduire le chômage et la fracture spatiale : politiques de transport, de formation, de logement social, de densification de l'habitat et de fiscalité locale. Certains politiques sont efficaces pour réduire le chômage, en abaisser la durée et diminuer les inégalités sociales, telle une baisse des coûts de transport, le développement des actions de formation ou encore, la densification de l'habitat. Mais ces politiques restent sans efficacité contre la fracture spatiale et la ségrégation urbaine. Seule une politique de logement social peut réduire les inégalités spatiales mais ses effets sur le chômage ne sont pas favorables. C'est pourquoi il importe de combiner les instruments de politique publique pour pouvoir combattre à la fois le chômage et la fracture spatiale. Associer la construction de logements sociaux à une politique de formation (qui limite les conséquences de l'inadéquation entre qualifications offertes et demandées) ou au subventionnement des frais de transport permettrait d'atteindre les objectifs visés.
Type de document :
Article dans une revue
Economie et Prévision, Minefi - Direction de la prévision, 2015, 206-207 (1-2), pp.1-16
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [12 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01377640
Contributeur : Frédéric Gavrel <>
Soumis le : vendredi 7 octobre 2016 - 12:10:01
Dernière modification le : mercredi 4 octobre 2017 - 12:28:02
Document(s) archivé(s) le : vendredi 3 février 2017 - 21:20:37

Fichier

Gavrel_et_al.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01377640, version 1

Citation

Frédéric Gavrel, Nathalie Georges, Yannick L'Horty, Isabelle Lebon. Inadéquation des qualifications et fracture spatiale. Economie et Prévision, Minefi - Direction de la prévision, 2015, 206-207 (1-2), pp.1-16. 〈halshs-01377640〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

88

Téléchargements de fichiers

81