Enquêter en milieu rétif. L’industrie pharmaceutique sous observation collective

Abstract : Si l'enquête collective propose un espace de confrontation de points de vue sur un même objet, elle recèle aussi des vertus pour aborder des institutions complexes et peu ouvertes à la recherche ethnographique. En témoigne une recherche sur l'industrie du médicament qui a mobilisé une dizaine de sociologues, économistes et historiens. La division du travail a permis de surmonter les refus d'enquête et de trouver de nouvelles voies d'investigation, ainsi que de tenir l'objectif d'une connaissance empirique précisément fondée sur un objet complexe. Au-delà, deux types de comparatisme ont été ouverts par la pratique collective de l'enquête. Interne au secteur pharmaceutique tout d'abord, par l'accès des différents chercheurs à des terrains distincts, mis en correspondance. Externe ensuite, par la mobilisation de chercheurs apportant chacun la connaissance préalable d'un univers ayant une parenté ponctuelle avec la pharmacie. L'article interroge enfin l'écriture que la forme collective a favorisée pour saisir comment elle répond aux attendus épistémologiques de l'enquête ethnographique et aux modalités d'évaluation individuelle de la recherche.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01361959
Contributor : Pierre Fournier <>
Submitted on : Wednesday, September 7, 2016 - 7:00:19 PM
Last modification on : Wednesday, November 20, 2019 - 2:13:57 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01361959, version 1

Citation

Pierre Fournier, Cédric Lomba, Séverin Muller. Enquêter en milieu rétif. L’industrie pharmaceutique sous observation collective. ethnographiques.org, Association Ethnographiques.org, 2016, Volume « Enquêtes collectives ». ⟨halshs-01361959⟩

Share

Metrics

Record views

231