Censurer et remémorer le Moyen Âge. Discours et pratiques sociales sur la période médiévale dans l'Espagne contemporaine

Résumé : La censure, bien qu’elle soit un thème à la mode, n’est pas pour autant l’apanage de l’époque contemporaine. Dans le cadre d’un registre éditorial purement marchand, la censure est un thème porteur. Ainsi, la succession des publications ayant pour but de convoquer le passé au tribunal du présent finit par lasser, tout comme le traitement de ce même passé qui se trouve régulièrement soumis à « l’empire des émotions ». Depuis quelques décennies déjà, Gribouille s’est invité à la table des historiens et il juge à tout va. Disons d’emblée que nous entendons nous démarquer de cette attitude si peu universitaire. Le penchant des hommes du Moyen Âge pour la censure n’était pas moindre que celui d’aujourd’hui. En 1270, Étienne Tempier, alors évêque de Paris, condamna et interdit l’enseignement des thèses néo-aristotéliciennes à l’université de Paris sous peine d’excommunication. Dans la Péninsule ibérique, à la fin du XIe siècle, et selon les chroniques du XIIIe siècle, Alphonse VI avait remis dans les flammes, d’un violent coup de pied, l’exemplaire contenant la liturgie dite mozarabe qui était sorti indemne de l’ordalie. Cependant, il faut bien reconnaître que ces deux actes relèvent de l’exceptionnel car, au Moyen Âge, ce qui faisait à vrai dire défaut ce n’était pas l’intention, mais bien le médium, c’est-à-dire le moyen de diffuser une pensée non-conforme auprès d’un large public. Ce n’est pas un hasard si Lorenzo Valla remit en cause, dans la deuxième moitié du XVe siècle, le privilège constantinien qui fondait la papauté, aidé qu’il fut dans sa tâche par l’essor de la naissante imprimerie. C’est une des raisons pour lesquelles – l’autre étant liée au fait que je me trouve dans cette rencontre entouré de contemporanéistes – mon choix a porté sur la censure qu’ont infligée au Moyen Âge un certain nombre d’érudits et d’intellectuels du XIXe et XXe siècles.
Type de document :
Article dans une revue
escritural, écritures d'Amérique latine, 2012, n.p
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01361395
Contributeur : Vanessa Ernst-Maillet <>
Soumis le : mercredi 7 septembre 2016 - 11:13:06
Dernière modification le : samedi 19 novembre 2016 - 01:10:55

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01361395, version 1

Collections

Citation

Charles Garcia. Censurer et remémorer le Moyen Âge. Discours et pratiques sociales sur la période médiévale dans l'Espagne contemporaine . escritural, écritures d'Amérique latine, 2012, n.p. 〈halshs-01361395〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

40