Compte rendu de l'ouvrage de Victor Saxer. — Sainte-Marie-Majeure. Une basilique de Rome dans l'histoire de la ville et de son Église (Ve-XIIIe s.). Rome, Ecole française, 2001 (Collection de l'École française de Rome, 283)

Résumé : Victor Saxer livre ici un ouvrage de premier ordre du triple point de vue de la méthode, du traitement de la documentation et de celui des résultats obtenus. Sainte-Marie-Majeure, célèbre église romaine, est la plus ancienne basilique mariale de Rome et de l'Occident. Elle a été consacrée le 5 août 434 en l'honneur de la Vierge Marie par le pape Sixte III comme le rappelle l'inscription figurant sur l'arc triomphal à l'intérieur de l'église. Comme le précise d'emblée Saxer, Sainte-Marie-Majeure s'insère dès le Ve s. dans un vaste réseau d'églises — environ vingt-cinq — comprenant la cathédrale (Saint-Jean du Latran) et les églises titulaires des paroisses. Mais Sainte-Marie-Majeure n'est pas une église titulaire. Elle est une fondation papale et c'est à ce titre qu'elle restera pendant de longs siècles l'église de cœur des papes, selon la belle formule de Saxer. Le cadre général du livre est celui de la chronologie historique depuis le Ve s. jusqu'à la fin du Moyen Âge. V. Saxer retrace dans ce livre de plus de 700 pages la longue et passionnante histoire de Sainte Marie- Majeure. L'objectif a été de définir le statut de l'édifice, sa fonction et son rôle tout au long de ces siècles. Je ne peux ici m'attarder sur chacune des parties qui toutes fourmillent d'informations, d'analyses historiques et liturgiques d'une grande précision — comme à l'habitude chez Saxer — et de conclusions toujours soucieuses d'élargir le propos. L'A. s'intéresse à tout ce qui concerne Sainte-Marie- Majeure et peut permettre de mieux connaître l'église et son fonctionnement cultuel comme sa signification historique. Au fil des chapitres, il passe en revue les problèmes relatifs au complexe architectural de l'église et de son décor, ceux concernant le patrimoine liturgique de la basilique et enfin et surtout il aborde avec beaucoup de rigueur la question du rayonnement liturgique et cultuel de l'église mariale préférée des papes dans l'espace romain et même au-delà dans l'Église universelle.
Type de document :
Article dans une revue
Cahiers de Civilisation Médiévale, C.E.S.C.M, 2005, La médiévistique au XXe siècle. Bilan et perspectives, 48 (189), pp.92-93
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01346068
Contributeur : Vanessa Ernst-Maillet <>
Soumis le : lundi 18 juillet 2016 - 11:49:55
Dernière modification le : mardi 19 juillet 2016 - 10:28:18

Fichier

ccmed_0007-9731_2005_num_48_18...
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01346068, version 1

Collections

Citation

Eric Palazzo. Compte rendu de l'ouvrage de Victor Saxer. — Sainte-Marie-Majeure. Une basilique de Rome dans l'histoire de la ville et de son Église (Ve-XIIIe s.). Rome, Ecole française, 2001 (Collection de l'École française de Rome, 283). Cahiers de Civilisation Médiévale, C.E.S.C.M, 2005, La médiévistique au XXe siècle. Bilan et perspectives, 48 (189), pp.92-93. 〈halshs-01346068〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

41

Téléchargements du document

59