Syntaxe de l'adverbe de phrase et structure prédicative de la proposition allemande : Eléments pour une description fonctionnelle

Résumé : Les adverbiaux d'énoncé et d'énonciation occupent une place à part dans les modèles syntaxiques de l'énoncé allemand et représentent un défi pour les interprétations informationnelles ou « logico-sémantiques » (J.-M. ZEMB) de la topologie du « champ intermédiaire » (Mittelfeld, qui correspond à la partie de l'énoncé postérieure à la forme verbale conjuguée et par extension aux groupes verbaux dépendants, censés être révélateurs d'un ordre de base dont le Mittelfeld des énoncés autonomes garderait la trace). En effet, ces adverbiaux, s'ils sont employés dans le Mittelfeld, sont censés signaler la frontière entre un champ thématique (« ce dont on parle », à leur gauche) et un champ rhématique (« ce qu'on en dit », à leur droite). Dans les modèles ayant cours en France, la structure thème-rhème est vue comme une prédication (le thème étant le domaine et le rhème le prédicat repéré sur ce domaine). Les adverbiaux d'énoncé et d'énonciation partageraient avec la négation de phrase le privilège d'être les indices de cette frontière entre deux zones radicalement hétérogènes. Mais l'analyse de données authentiques suggère que les adverbiaux d'énoncé et d'énonciation n'obéissent pas aux mêmes règles de placement que la négation et peuvent en particulier apparaître beaucoup plus à gauche, au sein du champ « thématique ». Nous proposons d'amender les modèles en vigueur dans un sens inspiré de la Grammaire Fonctionnelle de Simon DIK (1989), où la proposition est générée au terme d'une suite d'opérations prédicatives en nombre limité. Une fois montré que les régularités générales touchant à l'ordre des constituants dans le Mittelfeld sont compatibles avec cette lecture, il devient possible d'affirmer que chaque structure prédicative est associée à un créneau permettant l'insertion d'adverbiaux d'énoncé ou d'énonciation. On conclut en plaidant pour une distinction stricte entre la négation, qui, dans une structure prédicative donnée, est associée au prédicat et se situe effectivement entre domaine et prédicat, et les adverbiaux d'énoncé et d'énonciation, qui sont associés à la prédication dans son ensemble et la précèdent, dans un ordre adverbial-domaine-prédicat.
Type de document :
Article dans une revue
ELIS - Echanges de linguistique en Sorbonne, Université Paris Sorbonne, 2016, 4 (1), pp.23-59. 〈elis.hypotheses.org〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [28 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01344514
Contributeur : Pierre-Yves Modicom <>
Soumis le : mardi 12 juillet 2016 - 09:59:13
Dernière modification le : mercredi 15 novembre 2017 - 11:22:01

Fichier

ELIS 4.1. 2016_Modicom.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01344514, version 1

Collections

Citation

Pierre-Yves Modicom. Syntaxe de l'adverbe de phrase et structure prédicative de la proposition allemande : Eléments pour une description fonctionnelle. ELIS - Echanges de linguistique en Sorbonne, Université Paris Sorbonne, 2016, 4 (1), pp.23-59. 〈elis.hypotheses.org〉. 〈halshs-01344514〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

178

Téléchargements de fichiers

426