You say you want a revolution…

Abstract : Les effets de la réforme LMD sur les formations à l’université et, plus particulièrement, sur celles issues du secteur LANSAD sont, malgré leur ampleur, relativement peu mesurés. Par ailleurs, l’autonomie grandissante des universités a conduit au développement relativement anarchique des formations en langues, posant indéniablement un problème de lisibilité et, par là-même, de légitimité de ce secteur à forts enjeux. À partir d’une enquête principalement fondée sur un questionnaire renseigné par vingt-trois universités françaises, nous dressons un premier bilan institutionnel en demi-teinte du secteur LANSAD. Les résultats montrent tout d’abord que la réforme LMD a conduit à certains effets bénéfiques, en particulier, le fort développement des cours d’anglais de spécialité dès le niveau de la licence. Au-delà de cette tendance très générale cependant, les participants font part d’un sentiment de frustration face au problème de l’inadéquation entre les besoins en matière d’enseignement-apprentissage des langues et les moyens institutionnels mis en œuvre pour y répondre.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01340910
Contributor : Philippe Millot <>
Submitted on : Saturday, July 2, 2016 - 1:49:39 PM
Last modification on : Thursday, February 7, 2019 - 3:50:50 PM

Identifiers

Collections

Citation

Philippe Millot, Séverine Wozniak, Cedric Sarre, Valérie Braud. You say you want a revolution…. Recherche et Pratiques Pédagogiques en Langues de Spécialité : Cahiers de l'APLIUT, Association des Professeurs de Langues des IUT (APLIUT), 2015, 34 (1), ⟨http://apliut.revues.org/5020⟩. ⟨10.4000/apliut.5020⟩. ⟨halshs-01340910⟩

Share

Metrics

Record views

168