Compte rendu de l'ouvrage de William D. Paden (dir.), The Voice of the Trobairitz. Perspectives on the Women Troubadours, Philadelphie, University of Pennsylvania Press, 1989, 265 p.

Abstract : Le Moyen Age : des femmes muettes face à « tous ces hommes qui seuls, vociféraient, clamaient ce qu'ils avaient fait ou ce qu'ils rêvaient de faire » (G. Duby). Cette assertion ne manque pas de fondement réel : face aux célèbres conseils de Dhuoda à son fils ou aux expériences mystiques décrites par Catherine de Sienne, combien de paroles de femmes médiévales se sont perdues faute de pouvoir accéder à une écriture accaparée par les hommes ? Quelques épaves ont toutefois survécu au naufrage. Des environ 2 500 poèmes de la lyrique occitane des XIIe-XIIIe siècles, 43 sont attribués à des femmes troubadours ou trobairitz, pour reprendre le terme qui apparaît seulement au milieu du XIIIe siècle dans le roman occitan Flamenca.
Type de document :
Article dans une revue
Medievales -Paris-, Puv, 1992, pp.225-227
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01340548
Contributeur : Vanessa Ernst-Maillet <>
Soumis le : vendredi 1 juillet 2016 - 11:51:30
Dernière modification le : mercredi 6 juillet 2016 - 01:00:30

Fichier

medi_0751-2708_1992_num_11_22_...
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01340548, version 1

Collections

Citation

Martin Aurell. Compte rendu de l'ouvrage de William D. Paden (dir.), The Voice of the Trobairitz. Perspectives on the Women Troubadours, Philadelphie, University of Pennsylvania Press, 1989, 265 p. . Medievales -Paris-, Puv, 1992, pp.225-227. 〈halshs-01340548〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

30

Téléchargements du document

52