From hyper-capitals to shadow capitals: an archipelago of Korean capital cities

Valérie Gelézeau 1
1 Centre de Recherches sur la Corée
CCJ - Chine, Corée, Japon
Résumé : Cet article montre comment le cas coréen bouleverse la notion européo-centrique de « centre unique et statique » qui caractérise l’analyse par les sciences sociales des capitales comme matrice et produit des dynamiques territoriales des États-nations en construction depuis l’époque moderne. Depuis le milieu du XXe siècle, la partition de la péninsule coréenne en deux états (Corée du Nord et Corée du Sud) a réactivé la pluralité des villes capitales du « monde coréen », phénomène que l’on retrouve dans bien d’autres pays d’Asie (notamment la Chine) ou d’autres continents (en Europe par exemple). La division nationale a entraîné l’émulation des centres politiques que sont Séoul et Pyongyang (avec des conséquences matérielles sur l’architecture et le développement urbain). Elle s’est également cristallisée, dans chacune des deux Corées, sur des capitales historiques naturellement articulées aux méta-discours concurrents de l’histoire nationale (Kaesŏng au Nord et Kyŏngju au Sud). Engageant une réflexion intégrant la longue durée à l’échelle de la péninsule, ces villes capitales coréennes plurielles forment également l’armature de structures territoriales très contemporaines : en effet, sur le plan économique notamment, les polarités régionale, macro-régionales, voire globales de la planète ne sont plus structurées par des têtes de pont (hubs) uniques, mais se développent en régions urbaines polycentriques (des mégalopoles aux corridors urbains) – comme par exemple la région urbaine multipolaire dans la région de Séoul, ou le doublet entre Pyongyang et Nampo. Au fond, le monde coréen n’apparaît-il pas comme un archipel de capitales passées, présentes et futures ? M’appuyant sur une typologie des capitales coréennes, je propose donc dans cet article une lecture géo-historique de cet archipel. Les « hyper-capitales » (Pyongyang et Séoul) qui concentrent les fonctions (politiques, économiques et culturelles) nationales et qui sont articulées à un système politico-économique global et les capitales historiques « légitimantes » que sont Kaesŏng et Kyŏngju apparaissent comme deux types de capitales très visibles dans l’histoire et l’espace coréens. Mais cet archipel de capitales comprend, à côté des capitales les plus visibles, des « capitales de l’ombre », capitales que je définis comme « subalternes » dans la géohistoire coréenne. Or ces « capitales de l’ombre » sont nombreuses en Corée : capitales historiques d’États qui furent ensuite marginalisé(e)s (comme Kongju et Puyo), capitales ratées ou oubliées d’un épisode historique et politique éphémère (Suwŏn, Sejong-si), capitales fantasmées (celle(s) de la future et hypothétique Corée réunifiée), capitales annexes en construction (Songdo-si ou également Sejong-si), ou enfin toutes les capitales de la diaspora coréennes (de New Seoul à Los Angeles à Alma Aty au Kazakhtsan).
Type de document :
Article dans une revue
IIAS Newsletters, International Institute for Asian Studies, 2016, Producing & living the city in Vietnam, 〈http://iias.asia/the-newsletter/article/hyper-capitals〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [7 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01338172
Contributeur : Valérie Gelézeau <>
Soumis le : mardi 28 juin 2016 - 09:32:07
Dernière modification le : mardi 11 octobre 2016 - 15:11:01
Document(s) archivé(s) le : jeudi 29 septembre 2016 - 12:55:37

Fichier

2016_gelezeau_korean_capitals_...
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01338172, version 1

Collections

Citation

Valérie Gelézeau. From hyper-capitals to shadow capitals: an archipelago of Korean capital cities. IIAS Newsletters, International Institute for Asian Studies, 2016, Producing & living the city in Vietnam, 〈http://iias.asia/the-newsletter/article/hyper-capitals〉. 〈halshs-01338172〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

117

Téléchargements du document

74