Compte rendu de l'ouvrage de Schüttler Peter, Lucie Varga. Les autorités invisibles. Une historienne autrichienne aux Annales dans les années trente, Paris, Le Cerf, 1991, 252 p. (coll. « Bibliothèque franco-allemande »).

Résumé : « Vivre le présent pour comprendre le passé ! ». La vie de Lucie Varga incarne ce vœu de Marc Bloch. L'engagement dans le siècle de cette historienne, née en 1904 dans une famille de la bourgeoise juive de Vienne, fut passionné. Elle milita activement dans l'opposition au nazisme, comme en témoignent ses contacts et ses voyages répétés en Allemagne.
Type de document :
Article dans une revue
Vingtième siècle, Fondation Nationale des Sciences Politiques, 1992, Dossier : Identités d'Europe Centrale après le communism, pp.113-114
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01334022
Contributeur : Vanessa Ernst-Maillet <>
Soumis le : lundi 20 juin 2016 - 12:20:29
Dernière modification le : vendredi 1 juillet 2016 - 14:09:43

Fichier

xxs_0294-1759_1992_num_36_1_26...
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01334022, version 1

Collections

Citation

Martin Aurell. Compte rendu de l'ouvrage de Schüttler Peter, Lucie Varga. Les autorités invisibles. Une historienne autrichienne aux Annales dans les années trente, Paris, Le Cerf, 1991, 252 p. (coll. « Bibliothèque franco-allemande »). . Vingtième siècle, Fondation Nationale des Sciences Politiques, 1992, Dossier : Identités d'Europe Centrale après le communism, pp.113-114. <halshs-01334022>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

34

Téléchargements du document

34